Plan Marshall 4.0

Le Gouvernement Wallon a adopté le 29 mai 2015 son nouveau plan d'actions prioritaires pour la période 2015-2019, le Plan Marshall 4.0, resserré autour des mesures de redéploiement économique. Celui-ci est doté d'un budget de 2,9 milliards € sur la législature (dont 468 millions d’euros de financement alternatif  afin de soutenir des projets d’investissement).

La définition des priorités de ce nouveau Plan s'est fondée sur l'expérience et l'évaluation des plans précédents (Plan Marshall et Plan Marshall 2.vert), ainsi que sur le travail d'identification des priorités de long terme menée au travers du processus "Plan Marshall 2022". Comme cela a été le cas par le passé, la mise en oeuvre de ce Plan sera assortie de modalités de suivi et d'évaluation régulières et rigoureuses, avec l'appui du Département des Stratégies transversales et de l'IWEPS.

Le plan se structure autour de 5 axes prioritaires:

AXE 1. Faire du capital humain un atout – 304,5 millions (dont 10 millions en financement alternatif)

Cet axe, qui sera mis en oeuvre en collaboration étroite avec la Fédération Wallonie-Bruxelles, visera le développement des compétences en lien avec les besoins socio-économiques, dans une perspective de formation tout au long de la vie. Il visera des actions en matière d'alternance, d'enseignement qualifiant, d'orientation des apprenants, d'apprentissage des langues, de soutien à l'esprit d'entreprendre,...

AXE 2. Soutenir le développement de l’industrie par une politique d’innovation et de croissance des entreprises – 850,5 millions

Il s'agira d'une part de développer une politique d'innovation industrielle permettant de consolider la Stratégie de Spécialisation intelligente de la Région. Au coeur de la démarche, la politique des Pôles de Compétitivité sera poursuivie et approfondie avec un accent renforcé sur l'innovation (via les Key Enabling Technologies (KET) et les TIC notamment) et la valorisation industrielle des projets innovants, l'internationalisation, les PME. L'économie circulaire sera également intégrée de manière transversale.

D'autre part, l'émergence de nouveaux "champions" et la croissance des entreprises seront soutenues via un ensemble de mesures en matière d'innovation, d'internationalisation, d'accompagnement, de financement.

AXE 3. Mobilisation du territoire à destination du développement économique – 374 millions (dont 325 millions en financement alternatif)

L'objectif de cet axe est de renforcer l'attractivité économique du territoire, en mettant à disposition des entreprises des infrastructures adaptées à leurs besoins : zones d'activité économique, ports et multimodalité, reconversion des friches industrielles, accessibilité des pôles de développement,...

AXE 4. Soutenir l’efficacité, la transition énergétique et l’économie circulaire – 1,1 milliard (dont 133 millions en financement alternatif)

Il s'agit ici de soutenir activement la transition industrielle vers un modèle éco-efficient et d'assurer l'accès des entreprises aux ressources énergétiques à des coûts abordables, que ce soit via des mesures de soutien ou un encadrement réglementaire adapté. Les efforts en matière d'efficacité énergétique seront poursuivis, notamment au travers d'une Alliance Emploi-Environnement recentrée sur la rénovation du bâti, et différentes mesures de soutien à l'investissement public et privé. Enfin, le développement de l'économie circulaire et de l'économie de la fonctionnalité sera soutenu, notamment au travers de projets pilotes industriels.

AXE 5. Soutenir l’innovation numérique – 244,8 millions

Afin de soutenir la transition numérique en Wallonie et de relever les défis de la quatrième révolution industrielle, un plan intégré de transition numérique sera développé et mis en oeuvre.  celui-ci visera les différentes dimensions de la problématique : développement des compétences et de la culture numériques, développement de l'économie numérique, déploiement de l'Industrie 4.0. Un volet important sera également dédié au développement de l'Administration 4.0, dans une optique de simplification administrative. Enfin, des actions en matière de smart cities et de mobilité intelligente seront développées.

 

En savoir plus :
Liens :