Le District créatif wallon est toujours sur la carte européenne !

La Wallonie (au travers le SPW/DGO6) est partenaire du projet Creadis3 (Smart Creative Districts) soutenu par le FEDER dans le cadre du programme INTERREG V Europe.

Creadis3 est une initiative européenne dans le domaine des Industries Créatives et Culturelles (ICCs) qui relie six territoires de l’Union Européenne: Finland (Centre), Emilie Romagna (IT), Wallonie (BE), République Slovaque, Grèce (Ouest) et Pays Basque (ESP). Le Département de la Langue et de la Culture du Gouvernement du Pays Basque mène le projet, qui est mise en œuvre  entre 2017 et 2021.

Cette initiative ambitionne d’aligner les agendas politiques des territoires concernés de manière à mobiliser les ICCs comme adjuvant du développement économique.

Dans le prolongement de la reconnaissance par la Commission européenne de la Wallonie comme « District Créatif européen » (2013-2015) le projet Creadis3 doit permettre à la Wallonie d’ancrer encore davantage son positionnement européen comme « démonstrateur à large échelle » d’une politique de développement par l’économie créative.

Le projet Creadis3 est né de la volonté d’améliorer la gouvernance des politiques territoriales en support du développement de politiques ICC plus efficientes. Dès lors, le projet passe par l’amélioration de la gouvernance institutionnelle et l’amplification de la contribution des ICCs au développement régional. A cette fin, l’objectif central du projet est décliné en 6 sous--objectifs:

  • Développer une collaboration administrative multi-niveaux à travers le territoire pour générer de meilleures synergies entre les différentes autorités en charge des ICCs.
  • Mieux articuler politiques culturelle et économique en faveur de politiques de soutien à l’innovation des ICCs qui soient plus efficaces.
  • Soutien à l’attractivité internationale du territoire pour accroître l’investissement dans le potentiel créatif de la Région et retenir les talents/ entrepreneurs créatifs.
  • Améliorer les collaborations croisées au sein de l’écosystème local des hubs, labs, clusters, incubateurs, universités, parcs scientifiques, etc.
  • Améliorer la fertilisation croisée entre secteurs culturels et technologiques pour stimuler des effets « spill-over ».  

Soutenir l’internationalisation des PME via leur mise en capacité et de nouveaux modèles d’affaires ou au travers des infrastructures de recherché et d’innovation

En savoir plus
Liens